La maison

WONDERLANDSCAPE aujourd’hui

La ferme historique est devenue un lieu de charme qui marie harmonieusement l’ancien et le contemporain, et que les hôtes apprécient pour son ambiance familiale.

Horticulteur-paysagiste de formation, Marc a également transformé le jardin en une pièce à vivre qui s’adapte au rythme des saisons.

4936

Hôtes depuis 2008

30

cafés par jour

3240

minutes par mois de ronronnement du fourneau à bois

Galerie photos

La ferme Tissot

À l’origine, Wonderlandscape était une ferme construite en 1716. Vers 1850, elle est rachetée par la famille Tissot, originaire de Haute-Savoie.

Famille de terriens et d’agriculteurs jusqu’à aujourd’hui, les Tissot ont toujours été reconnus pour leur sens de l’hospitalité.

Exploitée par la famille pendant cinq générations, la ferme devient, en 2008, propriété de Marc, membre de la cinquième génération, qui se reconnaît dans les valeurs familiales.

Le saviez-vous ?

La baronne de Rothschild recevait souvent en son château de Pregny, tout près du Grand-Saconnex, son amie Elisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach, Impératrice d’Autriche (Sissi pour les intimes).

Un jour, la châtelaine recommanda à l’Impératrice de se rendre route de Colovrex, à la ferme de Marie Tissot (l’arrière-arrière-grand-mère de Marc Tissot, l’actuel propriétaire de Wonderlandscape) pour y goûter un verre de lait chaud directement trait de la vache. Elle lui vanta la qualité des produits des fermes Tissot, qui étaient réputés pour leur fraîcheur dans tout le canton de Genève, et notamment sur les marchés.

Sissi s’y rendit et fut si séduite que, par la suite, elle exigea son verre de lait chaud à chacun de ses séjours.

Un jardin à la franglaise

Le jardin de Wonderlandscape est à « déguster » à la belle saison, comme un prolongement de la maison où règnent calme et douceur de vivre.

Horticulteur-paysagiste de formation, Marc Tissot, le propriétaire, qualifie son jardin de poétique. « C’est un désordre organisé qui ne paraît pas travaillé », dit-il avec le sourire.

C’est un mélange de jardin à la française, avec sa structure et ses buis boules, et de jardin à l’anglaise, avec ses courbes et son foisonnement de romarin, d’impatiences de Nouvelle-Guinée, de pivoines et d’aristoloches, qui grimpent jusqu’au sommet de la maison. Les hortensias, ces plantes d’autrefois, lui donnent en outre une ambiance hors du temps.